cube
facebook Faites un tour sur notre Facebook.

Crédit photo: Bruno Boehly

Témoignages de personnes aidées par Eveillance à Guebwiller

Dominique
Septembre 2007

flèche

Depuis avril 2007, vous intervenez pour soigner ma femme, malade depuis très longtemps. Dès le début des soins à distance, les choses ont évolué. Je pouvais vous téléphoner. Vous faisiez alors le point à chaque fois, calmement et avec assurance : j’ai eu confiance en vous immédiatement.

Aujourd’hui, après plus de 3 ans, mon épouse va de mieux en mieux, et notre vie s’améliore.

L’important est de faire confiance et de persévérer : vous ne serez pas déçu.
Lire le temoignage complet

Françoise
Octobre 2006

flèche

Le Sacerdoce

Toi, le curé sans soutane
Qui soigne le corps et l’esprit
En nettoyant notre âme
De toutes ses vilenies,

Tu déshabilles nos corps de son aura,
La déposant doucement derrière toi.
Elle repose là, comme un manteau de soie,
En attendant que renaisse notre Soi.
Lire le temoignage complet

Caroline
Mai 2011

flèche

Il est parfois difficile de poser des mots sur des choses qui dépassent l’entendement. Il me paraît plus simple de parler de ressenti, d’évolution et de résultats.

En quête de liberté et de paix intérieure, j’ai rencontré de nombreuses personnes d’horizons divers sans avoir le sentiment véritable d’évoluer, de guérir de mes souffrances.

A la mort de mon père, j’ai eu des sensations dérangeantes, j’étais angoissée. Sur le conseil d’une amie, j’ai pris contact pour faire ce travail. Je me suis immédiatement sentie en confiance. Comme il m’est difficile de me déplacer, les soins se font généralement à distance. Aujourd’hui, cela fait 3 ans que nous travaillons ensemble. Le chemin est long et les séances provoquent parfois des malaises, des sensations douloureuses. Il me semble que tout mon être est nettoyé, vidé de données enregistrées dans chacune de mes cellules. Le travail s’effectue dans une confiance absolue, où la crainte d’être jugée n’existe pas.

Mais pourquoi, parfois, est-il si difficile de vivre ?

Notre souffrance n’émane pas uniquement des évènements de notre vie, tant adulte qu’enfant, elle prend aussi racine dans la vie de nos aïeux, parents, qui ont imprimé en nous les stigmates de leur propre vécu. Alors, on tente, tant bien que mal de se protéger en mettant en place des schémas qui ne feront souvent que nous enfermer dans un carcan de souffrance.

Mon enfance a été marquée par le silence imposé, les humiliations et le mépris. Quand adulte, j’ai été confrontée à des situations qui m’ont remise dans cet état de souffrance, je perdais tous mes moyens. Ce travail m’a permis de me libérer, de lâcher prise. J’ai aujourd’hui le sentiment d’être bien ancrée dans ma vie. J’ai acquis une force nouvelle qui me permet d’exister, de dire ma vérité.

La route vers un retour à soi est sûrement encore longue, mais j’ai la certitude à présent d’être sur la bonne voie.
Lire le temoignage complet

Frederique
Août 2009

flèche

Fin 2006, j’ai commencé à avoir des vertiges qui m’empêchaient de mener une vie normale. Il arrivait que je ne puisse pas aller travailler pendant des jours.

Un jour, j’ai croisé une amie de longue date qui m’a conseillé d’aller voir Gilbert. Quand je l’ai appelé, il a été très rassurant : il m’a immédiatement donné des réponses.

Après ma première séance, j’avais froid, je me sentais très fatiguée. Puis, au bout de trois semaines, les bourdonnements d’oreilles, les fourmillements dans les mains, les angoisses au coucher ont disparu. Je suis retournée à la deuxième séance, puis aux suivantes, chaque fois plus optimiste, plus impatiente.

En vingt mois de séances, non seulement mes crises de spasmophilie ont disparu, mais ma vie entière a été transformée. Le changement n’est pas toujours aisé mais il m’a permis de me libérer de ceux qui avaient une emprise sur moi. J’ai repris confiance en moi, ce qui m’a valu une reconnaissance professionnelle, et un nouveau dynamisme dans la réalisation de mes propres projets.

Faire ce travail avec Gilbert signifie également se remettre en question pour aller vers le meilleur de nous-mêmes… Lire le temoignage complet

Judith
Avril 2011

flèche

Il est difficile d’expliquer ce qui se passe vraiment, mais les choses bougent. Je deviens plus réceptive, j’ai le sentiment de mieux appréhender ce qui se passe autour de moi. La femme en colère s’efface peu à peu, pour laisser place à une femme pleine de gaieté.

Dans mon entourage, les gens changent aussi. Ainsi, mon mari développe son intuition et ose enfin en parler !

Merci pour tout ce que tu fais pour nous et nos amis. Lire le temoignage complet

Jean-Louis
Juillet 2011

flèche

Que de chemin parcouru depuis le jour où je vous ai rencontré il y a 3 ans…

Je ne connaissais pas votre méthode. Une amie m’a conseillé de venir vous voir : dès la première séance, j’ai su que « c’était pour moi ». Au fil des séances, j’ai compris la mécanique de vos soins, le besoin que j’avais de contrôler, de me rassurer. Puis la confiance s’est restaurée.

Le travail est difficile et le temps nécessaire entre les séances. Il permet en effet de se réinstaller dans sa vie grâce aux changements qui s’opèrent progressivement. La vision que l’on a de soi et des autres change peu à peu. On devient plus lucide et prêt à faire des choix dans une nouvelle conscience.

Ma reconnaissance pour la justesse de votre travail ne cesse de grandir. Vous avez changé ma vie, Gilbert. Il reste encore à faire, mais aujourd’hui et pour la première fois de ma vie, j’ai le sentiment de « me choisir » et d’être juste avec les autres.
Lire le temoignage complet

Renée
Août 2012

flèche

Aussi loin que je puisse me souvenir, j’ai toujours eu un sentiment de mal être qui se traduisait par des maux de ventre, des migraines, des douleurs dans les jambes. Une forte crainte d’abandon était inscrite en moi.

Les premiers mots de Gilbert ont été « Vous allez changer ». Ces paroles m’ont profondément touchée. Chaque fois que je me trouvais face à une difficulté, il m’apportait son aide. Avec lui, j’ai travaillé sur mes schémas négatifs. J’ai repris confiance peu à peu. Je suis consciente de mes progrès, et cela m’encourage à poursuivre.

Je suis aujourd’hui capable d’identifier mes craintes et de les dépasser. Je m’accorde enfin le droit de vivre pour moi sans penser uniquement aux autres. Chacun retrouve sa place naturellement dans mon entourage et nos rapports s’améliorent.

Gilbert a une formidable capacité d’écoute. Il ressent vos problèmes. Il ne juge personne, accepte chacun tel qu’il est. Il est très disponible. Il cherche constamment à améliorer sa méthode. Même s’il traite à distance, les résultats sont probants. Lire le temoignage complet

Adeline
Septembre 2012

flèche

Du plus loin que je m’en souvienne, mes rapports ont toujours été conflictuels avec ma mère, inexistants avec mon père. Cette situation était pour moi source de maux divers : je me sentais mal dans ma peau, paralysée par des peurs inexpliquées. Un manque total de confiance en moi rendait mes relations avec les autres difficiles, en particulier avec les hommes.

J’ai appris à l’adolescence que je n’avais jamais été désirée. Ma naissance avait contraint mes parents à se marier, me rendant indirectement responsable d’un choix de vie qu’ils ont eu le sentiment de subir. J’ai essuyé les colères de ma mère, enduré la haine et le comportement incestueux de mon père et mon grand-père. Il me semblait que c’était le prix à payer pour avoir forcé le destin de chacun. Pourtant, notre famille semblait aux yeux de tous dans la normalité : mais comment vivre avec un tel poids sur les épaules ?

Ce travail que j’ai entrepris me permet d’évacuer toute cette souffrance, tout le côté négatif que l’on m’a transmis. Il me permet ainsi de ne pas transmettre à mon tour cet héritage. Je me construis et me découvre telle que je suis vraiment au fond de moi.

Aujourd’hui, je me sens mieux. Je continue d’avancer et je peux dire sans exagérer que ce travail m’a sauvé la vie. Ma gratitude est infinie. Lire le temoignage complet

Christine
Août 2007

flèche

Ma fille s’appelle Johanna. Elle a 5 mois et ne dort ni le jour, ni la nuit à notre grand désespoir. Pendant deux mois, elle ne prendra pas de poids, ni ne grandira.

Nous sommes allés chez Gilbert. Après deux manipulations physiques et plus d’une vingtaine de déprogrammations à distance, Johanna fait enfin ses nuits et nous pouvons enfin dormir ! Grâce à Gilbert, mon fils Tom n’a plus le sommeil agité, et n’a plus jamais bégayé. Lire le temoignage complet